1140×200

D’après une étude menée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), publiée en exclusivité par nos confrères du Figaro, la violence n’a jamais été aussi importante sur le territoire national et les cambriolages stagnent à un niveau toujours aussi élevé.

Cambriolages

En 2016, l’Hérault fait « mauvais papier » en terme de cambriolages et pour cause, 7 habitants sur 1’000 seraient en effet victimes d’atteintes aux biens, donnant ainsi au département, la 10ème position de ce classement national.

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Des statistiques toutefois meilleures que ces dernières années, où l’Hérault figurait dans le peloton de tête des vols dans les habitations. Derrière le Rhône (69), la Haute-Garonne (31) est le deuxième département en France à compter le plus de cambriolages avec 8,88 faits pour 1’000 personnes. À l’inverse, la Lozère (48) est le département français qui compte le moins de cambriolages avec notamment l’Aveyron (12), non loin.

Violences

Du côté des violences, avec 9 faits enregistrés pour 1’000 habitants, l’Hérault est le département qui compte le plus de violences en Occitanie. Cependant, au niveau national, le département a échappé au Top 10, puisqu’il est en 16ème position. En Occitanie, la Haute-Garonne (31) et les Pyrénées-Orientales (66) seraient également concernés par de multiples faits de violences.

«Depuis les années 1990, les violences grimpent précisément parce que les biens sont mieux protégés. C’est un phénomène de transfert qui se double d’une radicalisation évidente des comportements dans la société.» – explique le criminologue Alain Bauer à nos confrères du Figaro.

Plus d’escroqueries

D’après un graphique que nous avons pu nous procurer, également relaté par le quotidien, la direction générale de la police nationale (DGPN), mentionne que le chiffre des «escroqueries et infractions économiques et financières» s’est considérablement aggravé, avec près de 250’000 faits enregistrés en un an, soit une hausse considérable proche de 30% !

Au cours de l’année dernière, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, saluaient les milliers de recrutement au sein des forces de l’ordre.

Question à la lecture de ces chiffres : cela a-t-il vraiment amélioré la sécurité nationale ?

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here