Janvier 2017 : vers un début d’année froid ?

0

Le dernier mois de l’année s’achève comme il a commencé : sec et anticyclonique. En effet, décembre a été placé sous le signe d’un puissant anticyclone vissé sur l’Europe de l’Ouest et très souvent sur la France. Celui-ci a eu pour conséquence des épisodes de pollution à répétition avec l’air plaqué au sol et l’absence de brassage par les perturbations Atlantiques, grandes absentes en cette fin 2016. Cependant, les matinées sont restées fraiches avec des gelées blanches fréquentes dans les vallées intérieures. En revanche les maximales ont été douces, notamment lors d’absence de nuages bas.
Au final, sur la station de Montpellier, le mois de décembre est plus doux que la moyenne d’1,4°C. On observe un écart de +0,9°C pour les minimales et d’1,9°C pour les maximales (source Infoclimat).

Anomalie de la température du mois de décembre (Source : WeatherBell)

Vous êtes nombreuses et nombreux à attendre impatiemment un air plus froid mais surtout neigeux sur notre région. C’est pourquoi nous vous proposons une tendance pour le premier mois de l’année 2017. Avant tout, nous tenons à rappeler qu’il s’agit là d’une tendance ayant pour vocation à définir les contours possibles de ces prochaines semaines et qu’il ne faut en aucun cas prendre au pied de la lettre chaque information qui va suivre.

Pavé

Après analyse de nombreux modèles saisonniers et en corrélant nos observations, le mois de janvier pourrait s’annoncer froid, sous les normes de saison. Nous avons déterminer deux scénarios possibles.

Scénario 1

Réalisation : Météo-Languedoc ; Fond de carte : OpenStreetMap

Ici, les hautes pressions seraient récurrentes depuis l’Atlantique jusqu’en Scandinavie. Dans cette configuration, l’air froid en provenance de Russie s’engouffrerait sur l’Europe. Les températures seraient largement sous les normes de saison. Il est impossible d’annoncer un épisode neigeux à une telle échéance mais ce mécanisme serait favorable à de la neige en plaine sur notre région.

Scénario 2

Réalisation : Météo-Languedoc ; Fond de carte : OpenStreetMap

Cette configuration est sensiblement identique à celle que l’on connait actuellement. Autrement dit, nous resterons sous l’influence de l’anticyclone des Açores, proche de notre pays. L’air froid descendrait essentiellement sur l’Europe de l’Est et vers les Balkans. Pour autant, les températures n’en seront pas aussi douces. Les gelées resteront d’actualités dans l’intérieur des terres mais les maximales pourraient être légèrement au-dessus des normes.

En conclusion, nous penchons pour un mois de janvier plus froid que la normale avec l’absence de flux maritimes en provenance de l’Atlantique. Le placement exact des hautes pressions détermineront la puissance des pulsions froides.

PARTAGER
Ingénieurs dans la gestion des risques naturels. Co-fondateurs et prévisionnistes pour Météo-Languedoc

Laisser un commentaire