Sète : un forcené neutralisé par le RAID

3
Policiers du RAID.
1140×200

Un homme en état d’ivresse qui s’était retranché dans un appartement, dans la résidence Le Vallon, à l’angle des rues Robespierre et de Pérouse, près du lycée des métiers Charles de Gaulle, à Sète dans la soirée de jeudi a été neutralisé sans incident par les policiers de l’antenne du RAID de Montpellier.

Le forcené a refusé de communiquer et de se rendre pendant plusieurs heures aux policiers de la Sécurité publique de Sète et de Montpellier dépêchés sur les lieux, avec un négociateur. Il indiquait détenir des armes à feu et des munitions. Les locataires de la résidence ont été évacués et un périmètre de sécurité installé, avec notamment les sapeurs-pompiers et un médecin.

Ivre et blessé à la tête

- Annonce -
300×250
Fiesta Sète
PAVÉ 250

Tout a commencé jeudi à 17h30 par l’intervention des sapeurs-pompiers dans cette résidence pour secourir un homme blessé à la tête après une chute. Il était en état d’ivresse. Au moment où ils le prenaient en charge pour l’évacuer à l’hôpital de Sète, un deuxième homme était retrouvé allongé au sol, dans le logement. Il était également fortement alcoolisé.

Alors que des pompiers voulaient s’enquérir de son état de santé, l’intéressé se montrait vindicatif, refusant d’être secouru et se montrait menaçant.

Usage du Taser

Les pompiers, constatant la présence de deux fusils de chasse, d’une grenade et de munitions dans l’appartement de la résidence Le Vallon quittaient les lieux par précaution et alertaient le commissariat de police de Sète.

À l’arrivée des policiers, l’individu s’était barricadé dans l’appartement. Il a refusé pendant plus de deux heures de se rendre. Le RAID de Montpellier a été requis et a procédé à son interpellation vers 20h30, avec usage du Taser.

Georges B., un Sétois âgé de 59 ans a été placé en garde à vue, à la demande du procureur de la République de Montpellier, présent sur place. Il a ordonné une expertise psychiatrique.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here