Trois soirs de fête pour Coeur de Ville en Lumières

0

Jeudi 1er, vendredi 2 et samedi 3 décembre, le centre de Montpellier va vivre au rythme de Coeur de Villes en Lumières. Neuf façades serviront de support à des projections de fresques lumineuses et sonores. L’année dernière la manifestation avait attirée plus de 100 000 personnes.

Pour cette 3ème édition de Coeur de Ville en Lumières, trois nouvelles façades ont été ajoutées. En plus de l’Arc de Triomphe, de l’Hôtel de Préfecture, de l’Église Saint-Roch, de l’arche Jacques Coeur, de l’Hôtel Saint-Côme et de l’Église Saint-Denis, le public pourra admirer sous un autre jour le musée Fabre, le parvis de la Cathédrale Saint-Pierre et la place Notre Dame des Tables.

Pavé

Ces neuf sites ont été choisis pour leur intérêt architectural. De plus, ils permettent une scénographie avec un espace suffisant pour accueillir en toute sécurité un public nombreux. Les fresques dureront entre 2 et 6 minutes avec à chaque fois un temps de pause de 6 minutes pour que les visiteurs puissent aller d’un site à un autre. Le spectacle a été conçu par les sociétés IDScènes, B71, Monumentiel et Maurice Fouilhé.

L’ESMA et ARTFX à l’honneur

La fresque proposée sur l’Église Notre Dame des Tables a été imaginée par les étudiants des écoles de création numérique et d’effets spéciaux de Montpellier l’ESMA et ARTFX. Une vitrine idéale pour présenter à un large public la qualité de leurs travaux et leur créativité. Autre originalité avec la cathédrale Saint-Pierre qui bénéficiera d’un programme interactif et participatif où un spectateur prendra le contrôle de ce qui sera projeté. Cette dernière fresque a été imaginée en collaboration avec les élèves de l’école Lamartine.

Et comme l’année dernière pour égayer encore plus ces trois soirs de fêtes, huit échassiers de la compagnies La Belle Zanka parcourront les rues dans une déambulation poétique.

Une fresque en moins samedi

Attention, pour le soir du samedi 3 décembre, la Municipalité à mis en place un dispositif de sécurité particulier en raison des différents événements qui se déroulent dans la ville. Ainsi, 75 terrasses d’établissements du centre-ville seront soit suspendues soit remplacées par des comptoirs afin de permettre une meilleure circulation piétonne. De plus, la fresque de l’Église Saint-Denis ne sera pas projetée ce soir-là.

Le budget

Coeur de Ville en Lumières représente un coût global d’environ 290 000 € financé à la fois par la Ville de Montpellier (95 000), la CCI de Montpellier (20 000 €) ainsi que 15 structures : Vinci Autoroutes (40 000 €), Travesset-Citeos (30 000 €), le Comité Montpellier Plein Centre (20 000 €), Groupe Nicollin (20 000 €), ADIM Languedoc-Roussillon (11 000 €), Bouygues Énergie et Services (11 000 €), Angelotti (10 000 €), FDI (10 000 €), Hélénis/GGL (10 000 €), Enedis (5 000 €), Mediaffiche (2 000 €), Crêperie Jean-Moulin (2 000 €), Restaurant Les Bains (2 000 €), Luminaires Boudard (1 000 €) et la librairie Gibert Joseph (1 000 €).

PARTAGER
mm
Journaliste depuis plus de 10 ans et amoureux de Montpellier, Cédric se décrit comme un observateur discret de la vie locale. Aux scoops, il préfère consacrer sa plume à mettre en lumière individus et initiatives. Ses centres d’intérêt ? « Aussi variés que les facettes de la ville ».

Laisser un commentaire