Illustration - JP
BANNIERE

Les mineurs isolés étrangers hébergés dans le département de l’Hérault depuis ces derniers mois continuent de défrayer la chronique. Deux adolescents de 16 ans et de 17 ans ont ainsi été interpellés par les policiers de la Sécurité publique de Montpellier, après des vols avec violences, perpétrés mardi soir.

Peu après 22h, rue Maguelone, entre la place de la Comédie et la gare SNCF Saint-Roch, un piéton a été encerclé par des jeunes gens, dont l’un lui a violemment arraché sa chaîne en or qu’il portait autour du cou. La victime a appelé police-secours via le 17 et a donné une description précise du trio, dont de celui ayant arraché le bijou. Vers 23h, deux des trois suspects ont été repérés par un équipage de la brigade anticriminalité (BAC) dans le centre-ville et conduits au commissariat central.

Chaîne dans une poche

PAVÉ

Pendant que les deux mineurs étaient en garde à vue, un Montpelliérain se présentait à l’accueil pour déposer plainte après une agression commise sur l’Esplanade Charles de Gaulle, quelques heures plus tôt. On lui avait également arraché sa chaîne en or du cou. En voyant les deux adolescents en rétention à l’hôtel de police, il reconnaissait formellement l’un d’eux comme étant l’auteur. La fouille du jeune homme permettait de découvrir dans une poche le bijou en question et un téléphone portable, également volé mardi soir à un piéton dans l’Écusson, lequel a été identifié, puisqu’il est venu signaler ce vol à la tire.

Les deux mineurs isolés ont été déférés ce jeudi au parquet des mineurs au tribunal de grande instance (TGI) de Montpellier.

Téléchargez l'application Métropolitain !

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

8 RÉACTIONS

  1. les racailles sont loges dans les anciens locaux de la gendarmerie avenue de Lodeve a Montpellier juste en face du lycée Mas de Tesse devenu Jules Guesde par la volonté politique du maire PS trozkiste-maoiste G Freche. La station de la ligne de tramway n° 3 se trouve juste devant.En 15-20 mn elle descend vers le centre ville et la gare (et la mer). Aussi les racailles sont très vite en ville où ils descendent razzier.

Laisser un commentaire