L’Amérique et le devoir de mémoire au Pavillon Populaire

0

Le Pavillon Populaire dirigé par Gilles Mora est l’un des lieux culturels les plus enthousiasmants de Montpellier. Avec des expositions souvent uniques et d’une rare qualité, l’établissement dédié à la photographie a accueilli en 2015, 95 000 visiteurs. Lors du vernissage de la très belle exposition consacrée à la photographe de mode des années 30 Louise Dahl-Wolfe qui clôture ainsi l’année de la femme, Philippe Saurel a annoncé le programme des deux prochaines années : « 2017 sera une année américaine quand 2018 sera consacrée au devoir de mémoire« . Trois expositions plus les Boutographies seront présentées lors de chaque saison.

Le Pavillon Populaire nous emmènera en 2017 aux Etats-Unis avec trois regards : « Notes sur l’asphalte. Une Amérique mobile et précaire« , « William Gedney : Only the lonely » et une dernière exposition consacrée au photographe Ralph Gibson. L’année 2018 s’annonce d’ores et déjà passionnante et intransigeante avec cette thématique du devoir de mémoire parcouru à travers « Regarder l’autre : photographie et anthropologie« , « Photographie et droits civiques dans le Sud américain : le combat pour une justice radiale, 1960/70 » et surtout « Mythes et propagande : le façonnage de l’image d’un dictateur à travers les photographies d’Heinrich Hoffman« . Beaucoup de précautions seront prises pour cette dernière exposition présentant le travail du photographe attitré d’Adolf Hitler a prévenu Philippe Saurel : « Cette exposition a un souci de vérité. Elle sera encadrée par des historiens et par le Mémorial de la Shoah« .

PARTAGER
mm
Pur produit du web, Thierry s’est fait connaître en développant un pure-player d’actualité, rapidement devenu viral. Hyperactif, vous l’aurez croisé au moins une fois sur son scooter, arpentant la ville dans ses moindres recoins pour vous tenir informé en temps réel.

Laisser un commentaire