Pas de migrants à Saint-Bauzille-de-Putois. Photo D.R.
BANNIERE

D’après une information de nos confrères de Midi Libre, le maire de la petite commune de Saint-Bauzille-de-Putois, dans l’Hérault, Michel Issert a annoncé sa démission aux 1’140 administrés pour protester contre l’arrivée de 87 migrants dans son village.

« Je me dirige contre le diktat de la préfecture et contre ce chiffre de 87. C’est ingérable pour une commune comme la nôtre et c’est inéquitable à l’échelle du département » a-t-il confié à nos confrères.

PAVÉ

Michel Issert a annoncé cette décision, lors de l’inauguration de la déviation de la RD 986.

Téléchargez l'application Métropolitain !

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

Laisser un commentaire