Montpellier : un portier du Rockstore accusé de graves violences

0

Un agent de sécurité de 24 ans, actuellement sans emploi, qui faisait fonction de portier a été interpellé lundi par les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault et placé en garde à vue au commissariat central pour plusieurs faits présumés de violences volontaires, dont une avec arme commis entre avril 2014 et juillet 2015 sur des clients de la salle de concert du Rockstore, rue de Verdun, à Montpellier.

Ce sont des plaintes déposées directement auprès du procureur de la République de Montpellier par ces victimes qui ont suivi leur cours et qui ont été adressées aux policiers pour lancer des investigations et pour qu’ils convoquent l’agent de sécurité, remercié par la direction de l’établissement entre les faits présumés, qui sont anciens et son arrestation, lundi.

PAVÉ 250

70 jours d’arrêt de travail

Un des clients âgé de 42 ans avait été grièvement blessé le 6 avril 2014, lorsque le portier lui avait fait une clé de bras très violente pour l’immobilier, alors qu’il faisait partie d’un groupe de fêtards qui voulaient rentrer de force au Rockstore. C’est la version livrée par l’auteur présumé lors de sa garde à vue. Résultat de cette prise brutale d’arts martiaux : un séjour à l’hôpital et 70 jours d’interruption temporaire de travail (itt) pour le quadragénaire.

Le 20 juillet 2014, c’est un autre habitué de la salle de concert qui était violemment malmené par le même portier. Après avoir été soigné aux urgences du CHRU, il s’était vu prescrire 10 jours d’itt. D’autres blessés, dont une jeune femme, ont bénéficié de moins de 8 jours d’itt, notamment lors de violences volontaires exercées le 4 juillet 2015, après avoir été molestés. L’une de ces victimes avait eu le visage aspergé de jets de bombe lacrymogène, considérée comme une arme par destination.

Ce sont toutes ces plaintes regroupées au parquet de Montpellier et visant le même agent de sécurité qui ont convaincu le procureur de la République à engager des poursuites. L’ancien portier, actuellement au chômage a été déféré ce mardi après-midi au parquet pour une mise en examen ou une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel.

Avez-vous notre nouvelle application mobile ? Si non, cliquez sur ce lien : http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

MA RÉACTION

Please enter your comment!
Please enter your name here