50 hectares de forêt ont brûlé dans le Caroux

0

Un feu de forêt qui s’est développé toute la nuit dans le massif du Caroux entre les communes de Saint-Gervais-sur-Mare et Rosis, dans les hauts-cantons de l’Hérault était fixé ce mardi matin, selon le Centre opérationnel des sapeurs-pompiers de l’Hérault. La superficie parcourue était estimée à 50 hectares environ.

Le front de feu s’était étendu sur un kilomètre lundi en fin d’après-midi au lieu-dit le Roc Blanc, se propageant dans une forêt et des sous-bois touchés par une sécheresse extrême. L’alerte avait été donnée par des témoins vers 14h, lundi, après avoir aperçu de la fumée s’élever dans un secteur boisé isolé du massif du Caroux, près du hameau d’Andabre, un haut-lieu de randonnée.

Feux suspects

Attisées par un vent du nord, les flammes ont pris de l’ampleur. Une centaine de sapeurs-pompiers du Sdis de l’Hérault ont été engagés, mais ils ont rencontré de grosses difficultés pour accéder au plus près des flammes avec leurs engins porteurs d’eau, en raison d’une zone escarpée. Ils ont reçu l’appui aérien de 2 Tracker venus de la base de la Sécurité civile de Marignane, qui ont multiplié les largages de produits retardants.

À la tombée de la nuit, après l’accalmie du vent, le dispositif a été allégé avec 80 pompiers mobilisés, mais, après le départ des bombardiers d’eau, l’incendie n’était pas éteint. Toute la nuit, il a dévoré les sous-bois, chênes et pins, avant d’être fixé au petit matin, ce mardi. Environ 50 hectares de végétation ont brûlé. Les pompiers de l’Hérault vont noyer les lisières encore fumantes pour écarter tout risque de reprise, une opération qui devrait durer jusqu’à ce mardi soir.

Les gendarmes de la compagnie de Béziers sont chargés de l’enquête. C’est le troisième incendie de forêt important dans des zones boisées isolées en pleine montagne dans cette zone en un mois. Récemment, en effet, deux feux de forêt s’étaient déclarés sur la commune proche de Castanet-le-Haut, dont un en milieu de nuit, le long d’un chemin forestier. Des départs de feux suspects aux yeux des pompiers, des gendarmes et des habitants.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here